06 avril 2006

liberté d'expression !

Le libre-de-droit a-t-il réellement tué ma profession ?

Il semble donc que les entités clientes ce soient habituées à la présence de l'amateurisme, du copyleft, du libre de droit, de la licence libre etc. que beaucoup défendent en disant que les droits d'auteur c'est nul. Même le marché de l'art, valeur-cible des artistes, respecte le droit d'auteur. Oui, au final, tout beau discours oublié, on rêve tous de pouvoir vivre de notre art, même si ce n'est pas dans le luxe.

Un ami photographe m'avait indiqué par sa joie de vivre et sa béatitude que le copyleft est vraiment magnifique et génial.

Moi, j'ai été éduquée par l'école dans le respect du droit d'auteur, dans l'esprit que la liberté d'action s'aquiert en n'ayant qu'à vendre ses droits de représentation et pas ses droits patrimoniaux. Je fais un travail de commande, certes, mais l'image reste la mienne et libre à moi de la détourner comme je l'entend. Je n'arrive pas à comprendre le bien-fondé du libre.

Ceux qui font de grandes actions et de grands discours pour défendre le libre, qu'ils m'expliquent comme si j'avais 4 ans, à moi qui aimerait tant partager leur révolution :


Qu'est-ce que c'est que le libre ????

1 Comments:

Anonymous reguil said...

ben maku, assied toi et écoute, le libre, c'est un concept mais qu'on est pas obligé d'adopter tout le temps, à chaque instant, mais quand tu le désires seulement.
Quand tu prends des photos (puiske c'est ton domaine) et que tu les tries : tu en gardes, tu en jettes, tu en vends, tu en montres, ça c'est le monde normal, socialo-capitaliste comme on dit.
le libre, c'est quand une photo te plait et que tu décides de la partager gratuitement avec le monde entier, tu l'as prise mais elle ne t'appartient plus. les gens savent que tu l'as prise (l'anonymat n'est pas requis), mais ils peuvent la regarder autant qu'ils le désirent, la copier sur d'autres suport (DVD, CD, book, e-carte postale,...) et surtout la montrer à d'autres, la diffuser pour la faire connaître. et ça se fait tout de suite, sans attendre.
car le libre s'est aussi 70 ans après la mort d'un artiste quand on peut consulter ses oeuvres sans avoir à payer autre chose que le support. ça c'est le libre de droits post-mortem. c'est ce qui permets à tous les enfants français de lire du zola, du homere, du hugo, ... et donc d'avoir accès à l'éducation en france. car sinon si une école devait payer des droits à chaque auteur pendant la scolarité d'un enfant, très peu irait au delà de la primaire.
tu vois, tu as déjà utilisé le libre, parfois sans t'en rendre compte et pourtant, certains sont contre tout ça, il s'agit surtout de gens qui profitent des créations des autres pour s'enrichir. certains artistes sont pour la liberté, pour diffuser leurs oeuvres (gilberto gil, par exemple), mais pas forcément toutes leurs oeuvres....
voilà, j'espère que c'était un début d'explication clair, si tu veux plus d'explication, n'hésite pas reposte ou écris moi en direct,
Lolo

07 avril, 2006 17:27  

Enregistrer un commentaire

<< Home